Articles pour le mot clé "rue Saint-Vallier est"

Un bricoleur, un dépanneur…

Un bricoleur, un dépanneur…

0 / Le 12 mars 2013

Au cours de l’automne 2012, la Quincaillerie Cantin de l’intersection Saint-Vallier Est et Horatio-Nelson a mis en solde et écoulé une bonne partie de sa marchandise. Vente de fermeture, de déménagement ? Un peu des deux. Depuis décembre, le commerce fondé par Alphonse Cantin en 1872, autrefois un magasin général, s’est réinstallé hors du quartier, sur la 4e Avenue. Il a aussi révisé sa vocation, comme l’indique son message automatique d’accueil : « Bienvenue chez Cantin et fils industriel ».   Des voisins, des habitués […]

Quand Saint-Roch parlait chinois

Quand Saint-Roch parlait chinois

2 / Le 28 février 2013

Toute grande ville nord-américaine, et désormais européenne, qui se respecte a son quartier chinois. Un quartier qui anime souvent l’imaginaire occidental et où l’on pense trouver des tripots clandestins voisinant des échoppes d’aphrodisiaques et autres remèdes miracles. Ce qui en fait des places touristiques de choix. Québec ne peut plus compter cette corde à son arc. Pourtant, il fut un temps, pas si lointain, où l’on parlait d’un quartier chinois à Québec. Et plus précisément dans le quartier Saint-Roch. Les […]

Verdir et Divertir : s’impliquer dans l’îlot des tanneurs

Verdir et Divertir : s’impliquer dans l’îlot des tanneurs

0 / Le 3 janvier 2013

  Autrefois parsemé de tanneries et de manufactures de vêtements, l’îlot des tanneurs s’étend entre le coteau Sainte-Geneviève et la rue Saint-Vallier Est, du boulevard Langelier jusqu’au pied de la côte d’Abraham. Les fondateurs de Verdir et Divertir, Frédéric Dutil et sa conjointe Anne Bureau, s’y sont installés avec leurs deux enfants, il y a un peu plus de cinq ans. Dans ce voisinage accueillant et peuplé d’artistes, ils ont trouvé un terreau fertile pour leur double passion : l’implication […]

La Gueule de bois : sans effets secondaires

La Gueule de bois : sans effets secondaires

0 / Le 20 novembre 2012

      Il y a un peu plus d’un an que La Gueule de bois a vu le jour dans les locaux jadis occupés par Québec Aubaine. Les jeunes et sympathiques proprios du resto n’en ont gardé que l’immense baignoire sur pattes qu’ils ont retapée et transformée en bar d’un rouge rutilant qui donne une bonne dose de caractère à l’endroit. Tout discrètement, le resto a fait son petit bonhomme de chemin – la cuisine y est toujours sans […]