Jessica Lebbe Publié le 8 mars 2017 par | Mis à jour à 05:00

Une séance photo pin-up glamour avec La faute à Ève

pinup glamour

Tantôt femme innocente, tantôt femme fatale, en 40 minutes vous explorez différentes facettes de cette figure des années 1950 si coquette et si mystérieuse à la fois.

Cette femme, c’est moi. Sur le coup, je ne me suis pas reconnue. Pourtant, elle incarne une époque que j’adore esthétiquement. La faute à Ève m’a permis, à moi comme à plusieurs dizaines de jeunes femmes et à un homme, de vivre ce voyage dans le temps. Voici mon expérience pour Monsaintroch.

J’avais vu passer sur Facebook l’événement « Pin-up et glamour » pour célébrer la Saint-Valentin. Le concept ? Prendre la pause pendant 40 minutes dans deux décors des années 1950 : le salon vintage où vous jouez la pin-up, l’intimité d’un boudoir qui fait ressortir votre facette glamour. Pas besoin d’être professionnelle, l’expérience est justement ouverte à Madame Tout-le-monde. Une maquilleuse-coiffeuse s’occupe de vous afin de créer le style qui correspondra parfaitement à votre personnalité… et à celle de l’époque à l’honneur, car chaque mois cette dernière peut être différente !

L’expérience totale dure environ 1 h 30. À l’issue de la séance, vous obtenez quatre photos retravaillées – mais sans retouche Photoshop, c’est l’engagement de la photographe ! – et une dizaine de clichés bruts que vous pouvez offrir à votre bien-aimé pour la Saint-Valentin.

credits-photo-la-faute-a-eve-pin-up-vintage

Ma curiosité était trop vive. J’ai cédé à la tentation et réservé mon heure de séance photo.

Rendez-vous donc aux Ateliers du Réacteur où Sophie Lefrançois, hôtesse de l’événement, m’accueille tout sourire.

Elle vous met très vite à l’aise en vous proposant une collation et (surtout !) deux ou trois options de tenues à essayer. Le modèle est évidemment libre de choisir le vêtement dans lequel elle se sent le plus à l’aise. Vous pouvez également vous inspirer des poses et des tenues présentés dans des livres thématiques comme Maly Siri’s Pin-up art : good girls / bad girls laissés à votre disposition. De votre côté, vous n’avez qu’à apporter des bas couleur chair et notre lingerie. Métamorphose faite, me voilà fin prête à jouer la pin-up.

Jouer son personnage plutôt que de faire la belle

credits-photo-la-faute-a-eve-jlebbe-pin-up-telephoneSophie Lefrançois m’accompagne dans le premier décor : un salon des années 1950 où, en nuisette et en talons hauts, je devrai user de mes charmes en faisant semblant de peindre un cœur sur une toile, dans une position très inconfortable sur un tabouret. On en rit évidemment ! « Ce sont les positions les plus inconfortables qui sont souvent les plus jolies chez les pin-up », justifie la photographe. Je me prends au jeu.

J’ai plus l’impression de jouer la comédie que de faire la belle devant l’objectif. Sophie vous guide en vous faisant répondre au téléphone, regarder par la fenêtre, admirer le cliché de notre être cher – vous pouvez même apporter la photo de votre chat si vous voulez… Ses idées sont précises et inspirantes, il n’y a plus qu’à l’imiter.

la-faute-a-eve-jlebbe-glamour-boudoirFini cet univers innocent et naïf, je passe au deuxième décor : le boudoir, plus intime et invitant. Là, c’est la femme fatale en vous qui peut s’exprimer avec beaucoup plus de jeux de regards. Sophie a encore une fois le don de suggérer des poses sexy, mais jamais vulgaires, pour faire ressortir vos atouts dans le style glamour des années 1950.

Je saisis la beauté de chacun de mes modèles, quelle que soit leur silhouette. Mon objectif est qu’elles se voient aussi sublimes que je les vois », affirme-t-elle.

Pari réussi ! Pour une centaine de dollars, je me suis vraiment sentie à l’aise pendant toute l’expérience, alors que comme beaucoup de participantes ce jour-là, c’était la première fois que je me pliais à ce genre d’exercice. Dix jours plus tard, j’ai aussi eu la satisfaction d’être fière de mes photos, de vouloir les partager et… de surprendre mon cher et tendre le jour de la Saint-Valentin !

La prochaine séance photos sur le thème « Ingénue vs femme fatale » aura lieu les samedi 25 et dimanche 26 mars entre 10 h et 18 h aux Ateliers du Réacteur. Vous pouvez déjà réserver votre place via l’événement Facebook.

Qui est La faute à Ève ?

credits-photo-la-faute-a-eve-sophie-lefrançoisComédienne et esthéticienne de formation, Sophie Lefrançois est passionnée par la représentation de la femme et de la féminité à travers l’Histoire. Habituée à endosser différents rôles, elle a plusieurs fois été modèle et coach de pauses.

Je conseillais tout sur l’esthétique de la photo, du décor à la pause exacte du modèle. Ce n’était juste pas moi qui appuyais sur le bouton de l’appareil photo. Rendue là, je me suis dit que je pouvais certainement faire quelque chose clé en main dans ce domaine… », raconte-t-elle.

Elle s’est alors lancée en autodidacte en photographie, se surnommant elle-même « faussetographe », et a créé La faute à Ève pour l’organisation de ses propres séances et ses services de conseillère en août 2016.

jlebbe-grease-remix-mois-multiSi vous cherchez une tenue pour une soirée swing, rockabilly ou n’importe quelle occasion spéciale, Sophie Lefrançois vous propose de repérer plusieurs options en magasin pour vous les suggérer. Je me suis ainsi fait recommander une tenue (ci-contre) et une coiffure (que j’ai pu faire toute seule, alléluia !) pour la soirée Grease Remix du Mois Multi, alors que j’ignorais comment y arriver à un budget accessible…

La « faussetographe » vous propose même de recréer la photo de votre icône préférée avec vous comme héroïne. Libre à vous de devenir Audrey Hepburn dans Diamants sur canapé ou Marilyn Monroe dans Certains l’aiment chaud, que ce soit pour une occasion spéciale comme un enterrement de vie de jeune de fille ou pour le plaisir. À surveiller également, les séances photo durant les beaux jours pour poser en extérieur aux côtés des voitures anciennes ou dans des décors bucoliques.

La faute à Ève
418-264-2073

Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Email this to someonePin on Pinterest0Share on LinkedIn0

Écrire un commentaire


Nom :

Courriel :

Site web :

Attention : avant de soumettre votre commentaire, assurez-vous qu'il respecte notre Nétiquette.