Jean Cazes Publié le 19 février 2017 par | Mis à jour à 06:00

Saint-Roch dans les années 1970 (5) : rue Saint-Joseph

1972-02-60937

Diapositive représentant une vue de la rue Saint-Joseph. On y voit des bâtiments commerciaux, dont le restaurant La maison Domino. Source : Archives de la Ville de Québec – Fonds Gérard Donnelly. P059-N400057

La série « Saint-Roch dans les années 1970 » revisite le passé du quartier à travers des images d’archives de diverses sources.

En date de février 1972, l’image à la une est une diapositive représentant une vue de la rue Saint-Joseph. On y voit des bâtiments commerciaux, dont le restaurant La maison Domino (description des Archives de la Ville de Québec – Fonds Gérard Donnelly).

Rue Saint-Joseph EstCi-contre, scène comparative croquée le 11 février 2017. On y remarque entre autres l’immeuble à la lucarne triangulaire abritant le Café-rencontre centre-ville, face à la nouvelle Champagnerie, ouverte en novembre dernier au rez-de-chaussée de l’édifice ayant appartenu à Alphonse Rousseau, aujourd’hui restauré et agrandi. À l’horizon, la silhouette de l’Hôtel PUR – anciennement le Holiday Inn – se confond aujourd’hui avec le clocher de l’église Saint-Roch.

Rappelons enfin que le mail Centre-Ville a englobé cette section de la rue Saint-Joseph Est à partir de 1974. Il y a près de dix déjà, on complétait son démantèlement (ci-bas, approximativement au même niveau).

Archives de la Ville de Québec

À l’exemple de la photo ci-haut, les images archivées de la Ville de Québec sont disponibles en ligne. On peut en faire la diffusion sans licence et sans frais en utilisant les vignettes estampées au logo de la Ville et en citant correctement les sources.

Voir le billet précédent de la série : Rue de la Couronne

Mail Centre-Ville

Début de la phase 2 de la démolition du mail (extrémité E). 16 mars 2007.

Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Email this to someonePin on Pinterest0Share on LinkedIn0

Écrire un commentaire


Nom :

Courriel :

Site web :

Attention : avant de soumettre votre commentaire, assurez-vous qu'il respecte notre Nétiquette.