Monsaintroch.com Publié le 21 avril 2017 par | Mis à jour à 05:00

La Ville de Québec acquiert un terrain pour un parc

angle_caron_saintvallierest625

Approuvée lors du Conseil de ville du 18 avril dernier, l’acquisition par la Ville de Québec du terrain à l’angle des rues Caron et Saint-Vallier Est, du côté nord-ouest, permettra d’y aménager un petit parc dans le cadre du Programme particulier d’urbanisme secteur sud du centre-ville Saint-Roch (PPU secteur sud).

Un petit parc de proximité

hypothese_parcAbsent de l’avant-projet de PPU secteur sud dévoilé en juin 2016, ce futur espace vert concrétisera une volonté d’aménager des petits parcs à proximité des faubourgs résidentiels du quartier. Lors de la demande d’opinion au conseil de quartier de Saint-Roch pour le PPU le 12 avril dernier, la conseillère du district Chantal Gilbert avait révélé que le jour même, l’achat du terrain était à l’ordre du jour du comité exécutif.

Durant le processus consultatif pour le PPU secteur sud, plusieurs résidents et organismes oeuvrant auprès des familles ou pour le verdissement avaient fait valoir le besoin de petits parcs de proximité faciles d’accès. Concentrés au nord, au parc Victoria et au parc de la Jeunesse, près de la rivière Saint-Charles, les espaces verts pourvus d’aménagements pour enfants sont bordés par des artères et intersections à haut débit de circulation. Quant au parc Henriette-Belley sur la rue du Roi près de Caron, le projet de PPU secteur sud dévoilé en mars prévoit sa mise à niveau, recommandée par des parents et organismes lors des consultations.

Achat et études des sols et de l’eau

Les sommes réservées pour le terrain à l’angle Caron-Saint-Vallier Est proviennent du Fonds réservé aux fins de parcs, de terrains de jeux et d’espaces naturels de l’ensemble de la Ville. Elles couvrent l’acquisition du terrain appartenant à Fondaction, au prix de 314 962,50 $ incluant les taxes, et les études de caractérisation environnementale du site chiffrées à 25 000 $. Ces études des sols et de l’eau souterraine permettront d’évaluer si le terrain doit faire l’objet d’une décontamination et, le cas échéant, d’en estimer les coûts.

Rappelons que le processus de consultation sur le projet de PPU est toujours en cours; il est possible d’ici le 27 avril de s’inscrire aux séances d’audition des opinions du 3 ou du 4 mai, et de déposer un mémoire écrit.

Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Email this to someonePin on Pinterest0Share on LinkedIn0
Publié dans Urbanisme

Écrire un commentaire


Nom :

Courriel :

Site web :

Attention : avant de soumettre votre commentaire, assurez-vous qu'il respecte notre Nétiquette.