Suzie Genest Publié le 16 décembre 2016 par | Mis à jour à 08:48

Jardin Jean-Paul L’Allier : unanimité et rappel de l’îlot Fleurie

consultation_jplallier

Unanimement favorable à ce que le jardin de Saint-Roch devienne le jardin Jean-Paul L’Allier, le conseil de quartier de Saint-Roch a noté, lors de la consultation publique hier, l’intérêt d’y souligner également l’apport des artistes et citoyens mobilisés autour de l’initiative de l’îlot Fleurie dès 1991.

Un site historique et populaire

Jardin de Saint-Roch, quartier Saint-RochLa consultation, menée avec la participation de la présidente du comité de toponymie de la Ville de Québec Anne Corriveau, comptait aussi sur la présence de Jean Dorval, président de la Société historique de Québec, initiatrice de la proposition. Ils ont cité le rôle de l’ancien maire de Québec Jean-Paul L’Allier dans la revitalisation du quartier Saint-Roch, la place symbolique qu’y occupe le jardin Saint-Roch et l’accord de la famille L’Allier avec la proposition toponymique.

Parmi les citoyens entendus, Armand Paré, artiste résident du quartier Limoilou et ancien commerçant de Saint-Roch, a rappelé dans une intervention enflammée un pan de l’histoire du site au début des années 1990. Faisant un parallèle avec « la prise de la Bastille », il a évoqué les premiers gestes de citoyens dès juillet 1991, autour de Louis Fortier et d’une sculpture de Irénée Lemieux, pour embellir le site alors en friche. Ce groupe, dont il faisait partie, a donné le coup d’envoi aux actions pour aménager et animer l‘îlot Fleurie, une initiative qui allait se poursuivre à cet emplacement puis sous les bretelles d’autoroute Dufferin jusqu’en 2006. Les administrateurs du Conseil de quartier de Saint-Roch ont suggéré que sur la stèle qui sera installée dans le jardin Jean-Paul L’Allier, avec son nouveau nom, un court texte rappelle aussi cette partie de son histoire.

Une résidente de longue date de la rue du Parvis a saisi l’occasion pour attirer l’attention sur des difficultés de cohabitation liées notamment au trafic et à la consommation de drogues, à des actes d’indécence, de vandalisme et de destruction dans le jardin. Selon la conseillère municipale de Saint-Roch – Saint-Sauveur Chantal Gilbert et la coordonnatrice de la Table de quartier L’EnGrEnAgE de Saint-Roch, Marine Sériès, la solution passe par les stratégies concertées impliquant les organismes du milieu et leurs intervenants.

Inauguration au printemps

« Jean-Paul L'Allier04 » par Simon Villeneuve — Travail personnel. Sous licence CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons - https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Jean-Paul_L%27Allier04.jpg#/media/File:Jean-Paul_L%27Allier04.jpg

Comme l’a indiqué Anne Corriveau, le rapport de consultation sera émis dans les prochains jours et suivi d’une rencontre du comité de gestion le 22 décembre. Par la suite, la proposition recommandée cheminera vers le comité exécutif de la Ville de Québec le 13 janvier puis au conseil municipal le 16 janvier. En raison de la période des fêtes notamment, ce processus toponymique a débuté quelques jours avant le délai prescrit, qui est d’un an après le décès de la personnalité concernée.

L’inauguration officielle est prévue pour le printemps. Le conseil de quartier souhaite qu’au-delà du dévoilement protocolaire, l’inauguration soit soulignée d’une façon qui rejoigne et inclue les citoyens, en cohérence avec l’esprit du lieu.

À lire également : Des souvenirs de Jean-Paul L’Allier.

Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Email this to someonePin on Pinterest0Share on LinkedIn0

Écrire un commentaire


Nom :

Courriel :

Site web :

Attention : avant de soumettre votre commentaire, assurez-vous qu'il respecte notre Nétiquette.