Monsaintroch.com Publié le 5 avril 2014 par | Mis à jour à 06:30

Élections 2014 dans Taschereau – Portrait de Steve Brabant (CAQ)

Le 7 avril, nous aurons un choix à faire parmi les neuf candidats qui se présentent dans la circonscription de Taschereau. Pour vous aider dans ce choix, Monsaintroch.com a soumis un questionnaire à tous les candidats en lice. Prenez note que l’ordre de publication suivra l’ordre de réception des réponses.

Présentez-vous en décrivant vos liens et vos expériences dans la circonscription de Taschereau

Fort d’une expérience solide en gestion des priorités, acquise au service de la circulation aérienne dans le Nord-du-Québec, je suis détenteur d’un baccalauréat multidisciplinaire en droit, économie et politique et complète actuellement une maîtrise en administration publique à l’École nationale d’administration publique (ÉNAP), située au cœur du Nouvo Saint-Roch. Recherchiste responsable en matière de Justice et de Sécurité publique pour le deuxième groupe d’opposition à l’Assemblée nationale depuis près d’un an, je suis spécialement sensible aux enjeux touchant les victimes d’actes criminels. Également père de famille, je veux soutenir la jeunesse en améliorant les perspectives d’avenir dans les quartiers de la circonscription, et surtout permettre aux familles de mieux respirer en diminuant les taxes qui les étouffent toujours  plus (1000 $ en moyenne par famille). »

Présentez-nous Taschereau en quelques mots. Qu’aimez vous le plus et le moins dans la circonscription?

La circonscription de Taschereau regroupe six quartiers riches en histoire et en culture. Elle est marquée par une solidarité communautaire hors du commun et est composée de citoyens au cœur grand et à l’esprit ouvert. Bordée par le fleuve Saint-Laurent et par la rivière Saint-Charles, deux voies d’accès et deux sources de vie et de loisirs, la circonscription de Taschereau est un milieu de vie accueillant et vivifiant.

Taschereau n’est peut-être pas parfaite. Mais qui de nous l’est vraiment? Malgré les difficultés qui y persistent, Taschereau démontre qu’elle possède un esprit fort et qu’elle a du courage plein le ventre. À l’image des gens qui y résident, quelle que soit leur situation socio-économique, Taschereau est une battante.

Un sourire, une poignée de main et une conversation à la fois, j’apprends à mieux connaître Taschereau, et Taschereau apprend à mieux me connaître. »

Quel est l’enjeu principal dans Taschereau et comment comptez-vous l’aborder?

La précarité financière est un enjeu majeur dans la circonscription. Une meilleure gestion des dépenses publiques, comme nous le proposons à la Coalition Avenir Québec, pourrait permettre de soutenir davantage les gens qui sont dans le besoin. »

Quelle est la plus grande idée préconçue véhiculée à propos de votre parti et la réalité sur le sujet?

Certaines gens, des fonctionnaires surtout, croient qu’un gouvernement de la Coalition Avenir Québec couperait des postes dans le secteur public et mettrait plusieurs emplois en péril. C’est totalement faux. Ce que nous proposons de faire, c’est plutôt de miser sur les départs massifs à la retraite ces prochaines années en ne remplaçant qu’un départ sur trois chez le personnel cadre et administratif.

Dans les réseaux de la Santé et de l’Éducation, ces postes ont crû en nombre deux fois plus rapidement que les postes de services directs (infirmiers, enseignants, etc.) ces dix dernières années. Étant donné que plus de 50 % du budget annuel du gouvernement constitue des salaires, le non-remplacement de ces départs à la retraite permettra d’engranger des économies considérables. C’est justement ce genre d’économies qui nous permettra d’abolir la taxe santé et la taxe scolaire (1000 $ en moyenne par famille), ainsi que d’équilibrer les comptes publics (déficit zéro) afin de mettre un frein à l’endettement chronique que connaît le Québec depuis trop longtemps. »

Quels sont vos principaux engagements concernant :

Les organismes communautaires

Je m’engage à voir aux possibilités d’augmenter le financement gouvernemental accordé aux organismes communautaires. Aussi, je m’engage fermement à alléger le fardeau fiscal des organismes communautaires propriétaires de leurs locaux en éliminant la taxe scolaire si je suis élu au sein d’un gouvernement de la Coalition Avenir Québec. Selon la valeur de l’immeuble, l’abolition de la taxe scolaire peut représenter plusieurs centaines de dollars de moins à payer, voire plusieurs milliers. Ce sont donc des sommes qui pourraient être utilisées pour réaliser la mission de l’organisme au lieu de financer les commissions scolaires. »

La diversité culturelle

Je m’engage à la préserver, à la nourrir et à en faire partie.

La culture façonne l’âme d’un peuple. Elle est notre point  d’ancrage avec notre histoire, mais plus encore avec notre  capacité d’entrevoir un avenir à l’image de notre désir de vivre et de se dépasser. Une clé essentielle du dynamisme  artistique au Québec est son ouverture sur le monde.

À la Coalition, en matière de culture, nous proposons un  plan d’action qui s’articule autour de deux objectifs. Le premier consiste à stimuler la demande pour les produits culturels québécois au Québec. Le second consiste à accentuer les efforts afin d’aider à l’exportation des produits culturels québécois. La Coalition estime que le développement culturel du  Québec passera de plus en plus par notre capacité  collective à percer de nouveaux marchés. Surtout, un gouvernement  de la Coalition Avenir Québec entend donc soutenir de  façon appuyée l’exportation des produits culturels du Québec à l’étranger et dans l’univers numérique. Afin de déployer une stratégie cohérente à ce chapitre, il  demandera au gouvernement fédéral un élargissement significatif de ses responsabilités en matière de promotion de sa culture à l’étranger. »

Le développement immobilier

Le garder à l’œil afin d’assurer une équité pour tous. Et surtout, afin d’assurer l’intégrité de notre patrimoine. »

Le développement économique

Je m’engage à le stimuler en mettant en place un environnement plus propice à l’entrepreneuriat , surtout pour notre jeunesse.

D’ailleurs, notre Projet Saint-Laurent est plus qu’un plan de développement économique. C’est un projet de société qui vise à embellir nos villes, dépolluer le Saint-Laurent et décontaminer ses berges. Ce sont là des objectifs nobles et désirables dont l’atteinte contribuera à améliorer la qualité de vie des Québécois et qui profitera à tous les citoyens du comté de Taschereau. »

Le transport et la mobilité

 Aucune réponse transmise par le candidat.
Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Email this to someonePin on Pinterest0Share on LinkedIn0

Écrire un commentaire


Nom :

Courriel :

Site web :

Attention : avant de soumettre votre commentaire, assurez-vous qu'il respecte notre Nétiquette.